Le site de la protection sociale de la Pâtisserie

reference-dimage

Retraite

La retraite de base obligatoire pour tous

Les régimes de base obligatoires sont le fondement du système de retraite français. Dans le cadre d'un système par répartition, basé sur la solidarité entre générations, les salariés en activité cotisent pour payer les pensions de retraite de leurs aînés. En contrepartie, ils s'ouvrent des droits à une pension de vieillesse du régime général de la Sécurité sociale.

Ce premier niveau concerne aussi bien les salariés du privé que les fonctionnaires, les travailleurs non salariés (professions libérales, artisans…) et les salariés bénéficiant de régimes spéciaux (RATP, SNCF, EDF-GDF…).

La retraite complémentaire obligatoire et indispensable

La retraite complémentaire constitue le deuxième niveau du système des retraites. À l'instar du régime de base, elle est obligatoire et fonctionne selon le principe de répartition. Tous les mois votre employeur prélève une cotisation sur votre salaire brut. Elle l'ajoute à sa cotisation patronale et la verse à une caisse de retraite complémentaire. Vous accumulez ainsi des « points de retraite ».

Au moment de prendre votre retraite, vous toucherez ainsi un revenu complémentaire à votre pension de base. Le montant de cette pension correspond à votre nombre de points multiplié par le prix du point en vigueur à cette date.

Vidéos retraite (AGIRC et ARRCO)

video.jpg

La retraite supplémentaire: un moyen de se constituer un capital additionnel

La retraite supplémentaire peut être mise en place par une entreprise ou de manière individuelle par le biais de produits d'épargne.

Elle est destinée à s'ajouter en complément des précédents étages du système. Facultative, elle tend à se développer en raison des appréhensions des Français face au système de retraite par répartition. Elle permet au salarié de se constituer un capital pour sa retraite.

Nous contacter par e-mail ou par téléphone